Castelitteraire

Castelitteraire

Je les ai en grande estime

 Un nouveau livre de GILLES LAPORTE.

                   Septembre 2017 : « Un parfum de fleur d’oranger »

 

 Dans ce livre Gilles Laporte nous entraîne encore dans une aventure humaine comme il en a le secret. Cette fois il s’agit de la vie grandiose  d’un émigré (malgré lui)  Italien. Son père lui ayant enjoint de gagner au plus vite la Lorraine. Ses raisons sont bien  explicitées. Je ne vous les dévoilerai pas puisque vous achèterez le livre. S’en suit ce que l’on pourrait appeler une saga, mais que je qualifierai plutôt d’épopée ! Tant il arrive d’événements dans la vie de ce Transalpin.

 

Avec son style remarquable et ses fabuleuses connaissances, l’Auteur nous convie à partager l’enthousiasme qu’il a ressenti à décrire la destinée d’un homme qui ne s’est jamais abandonné à la faiblesse bien compréhensible de son état de déraciné.

 

Comme moi, lorsque vous aurez  lu les premiers mots vous n’aurez de cesse de tout savoir ! J’avoue que pour moi c’était un peu particulier, car je connais bien les lieux du déroulement de l’épopée.

 

                                          

 

                                                           * * *

 

je ne ferai pas ici mention de son palmarès, il est suffisamment connu est consultable sur son blog. Je soulignerai sa grande modestie et son esprit philosophique au grand sens du terme, ses analyses pertinentes des événements que nous vivons (voir ses éditoriaux),  et son naturel convivial. 

Il y a aussi ses conférences très appréciées. 

J'ai lu de lui plusieurs biographies (Chopin, Julie Victoire). Son humanisme y est sans cesse présent. Les héros deviennent des humains, nous vivons leur vie comme si c'était la nôtre, nous sortons de la lecture éblouis.

Je me suis aussi régalé à la lecture de sa trilogie :"Les anneaux de la fiancée". Je n'en dirai que quelques mots : Gilles est le Giono lorrain !

De plus Gilles est président du jury du prix "Erckmann-Chatrian" surnommé le "Goncourt Lorrain". Ce n'est pas rien !

ET UN DE PLUS : hier 29 novembre 2009 au salon littéraire "Lunélivre" a été décerné à Gilles Laporte le grand "Prix de la ville de Lunéville" pour son roman "Terre". Que je vous recommande de lire absolument ainsi que sa tétralogie "Les anneaux de la Fiancée"  dont il est un des composants

Je viens de terminer "Le loup de Metandal" comme tous les livres de Gilles Laporte, je l'ai lu d'une traite. Il n'a pas son pareil pour nous entraîner dans le sillage de ses héros, toujours sympathiques ; mais pas toujours heureux. Je ne vous dévoilerai pas la fin. Sachez qu'outre l'histoire fondée sur des faits rééls, il nous faits bien sentir les remous d'une petite ville du XIX° siècle et aussi du début du XX°. Ce livre traite également d'un thème cher à l'auteur : la discrimination. Il faut absolument lire ce texte d'un de nos plus grands écrivains Lorrains.

Ce livre viens d'être (novembre 2010) couronné du prix des "Conseillers Généraux de Lorraine" et c'est bien mérité. 

                                            * * *

Je viens de terminer son dernier livre : "La Fontaine de Gérémoy". Il faut absolument que vous le lisiez. Je ne trouve pas de qualificatifs suffisants pour l'habiller. Dire que c'est admirable est banal et nettement insuffisant. La construction est impeccable, le style magnifique. Avec Gilles, on est de suite dans l'EPOPEE. Pourtant ses héros et héroïnes sont de braves gens (on en a connu tous des pareils) simples mais jaloux de leur dignité, comme le sont les Lorrains et Lorraines.  Tout au long du récit, on sent l'amoureux de notre terroir qu'il décrit tellement bien qu'en le lisant je n'étais plus dans ma ville mais de retour dans mon village natal. Et puis son récit qui fait vivre les époques les reliant et expliquant le pourquoi des aléas subis par ses personnages et saisissant.

C'est aussi pour lui l'occasion de faire revivre les débuts de Vittel, ville thermale et la grandeur de ses promoteurs (les Bouloumié). Avec quelle subtilité, il nous fait rencontrer l'admirable Eve Lavallière, cette femme comédienne qui fut désirée par les rois, les princes, les banquiers et adulée par le tout Paris. Vous serez émus par sa vie de recluse à Thuillières ou elle a fini ses jours. Les pages que Gilles lui a consacré m'ont rappelé Maurice Barrès décrivant l'agonie et le décès de Léopold Baillard. Mais Gille n'est-il pas devenu amoureux de ce monstre sacré déchu ? Voici des extraits du texte la concernant : "Eve...là, édentée, hâve, voutée comme une vieille paysanne, farinée de poudre de riz sur une peau de pomme crapie ! Mais sa voix, enjôleuse comme hier...et son regard de louve traquée ! toujours elle, mais déjà une autre !....Beaucoup de son coeur si gros qu'il donnait aux hommes l'impression de pouvoir y entrer tous en même temps...Les souffrances endurées par Eve qui la laissaient honteuse d'impuissance [Julie]...La lueur des flammes allumait d'or sur ses joues le terrible chemin des larmes". Bien d'autres trésors sont disponibles à votre jouissance dans l'écrit de cet auteur, bien placé dans la lignée de nos grands écrivains ! Je ne crains pas de dire que si les prix littéraires étaient remis impartialement...CE LIVRE est GONCOURABLE !  

  

Son blog : http://www.gilleslaporte.blogspot.com/

 

Son dernier livre "Cantate de Cristal" dont je viens de terminer la lecture est de la même qualité que ses précédents. Il n'y a donc pas de superlatifs à ajouter. Je ne peux que vous redire l'enchantement qu'il procure. C'est un immense roman d'amour dans un mileu élitaire mais débordant d'humanité, comme toujours dans ses écrits. J'ai peu de choses à dire sinon lisez le, ne passez pas à coté d'un chef d'oeuvre !

19-01-2014 Voila un certain temps que je n'ai pas commenté les ouvrages de cet ami auteur ! évidemment, il ne s'est pas arrêté d'écrire. Au contraire, il nous a encore régalé de son style inégalable et de récits humains avec les conflits familiaux qui en découlent. Comme toujours dés les premières phrases on est propulsé dans l'action et l'on en sort plus avant d'avoir dévoré le livre.  

 

Voila longtemps que je ne vous ai fait part de mes réflexions sur les livres de Gilles. Ce n'est pas que je m'en désintéresse, bien au contraire. Comme toujours le lire est un régal et un envol vers des sommets de littérature. Alors ne manquez pas ses dernières parutions. 

 

Ce 8 avril 2015, Gilles a reçu la médaille de "chevalier des Arts et des Lettres" que lui a remis Madame la Ministre en personne. Ce dont je me réjouis, car contrairement à d'autres il a fait ses preuves !

 

À l'instant, je m'aperçois de ma négligence ! En effet voilà une année passée que je n'ai fait de commentaire sur Gilles et son œuvre ! Et pourtant il  a continué d'écrire des chefs-d'œuvre. Selon un article de presse, il a beaucoup de projets et j'ai hâte qu'ils se concrétisent. Ce qui est remarquable c'est que ses textes ne sont pas de simples histoires (déjà captivantes en elles même) mais il s'en sert pour faire passer des messages à méditer. Ce sont des messages d'humanité ! (04.04.2016) 

                                                        * * *

 

Frédérique Volot

Vous aimez avoir peur, vous aimez l'horreur, vous ne voulez pas dormir sans faire de cauchemars ; lisez ses écrits : UN RÉGAL. Mais il y a tant d'humour dans ses textes qu'on ne peut décrocher qu'après avoir lu la dernière page ! Et que l'on dort bien quand même.

Je crois savoir qu'en automne 2009 sortira son nouveau livre où il sera probablement question de guillotine. J'en suis impatient.

Ca y est. Le dernier livre de Frédérique est paru :"Les grandes affaires criminels de Meurthe& Moselle". C'est fort et magistralement raconté. Ne vous privez pas des révélations qu'elle nous fait ; certains aboutissements sont surprenant !

 

                                                       * * *

Il est des livres qui sont intéressants, surtout lorsqu'ils sont écrits en bon français. Ils racontent une histoire qui vous passionne. On peut en conclure que c'est un écrit de qualité...Mais il y mieux,  quelques livres ajoutent à ces qualités : la profondeur, ce qui les rends emblématiques ! le dernier de Frédérique Volot : "Le rucher du père Voirnot" est de ceux là. En effet, l'auteur vous plonge dans une saga familiale de la fin du XIX° et début du XX°. C'est si bien décrit que l'on s'étonne qu'une si jeune auteur ait pu en rendre la saveur. On y retrouve l'atmosphère villageoise si savoureuse d'autrefois, le bon sens inné des paysans, leur héroïsme face aux aléas de la vie, et aussi leur envie de la terre. Et il y a les abeilles, si bien encensées par ce bon curé qu'on pourrait croire qu'elles ont suppléé Dieu lors de la création (je vais passer pour un schismatique !). À cela s'ajoute les luttes religieuses qui comme toute confrontation conduirent à des excés. J'ai lu ce chef -d'oeuvre en deux jours. N'aurait été la nécessité de me nourrir et de dormir, je l'aurais terminé en 24 heures.

"Pour comprendre, il faut apprendre" et " Quand le but n'est que l'argent, il n'y a pas de passion honorable" voila deux phrases extraite de ce livre que vous devez absolument lire ! ! ( rassurez-vous l'auteur ne vous fait pas la morale)

  

Je viens de terminer son dernier livre "Pour l'honneur de Blanche" Pour lequel elle a reçu le prix des "Conseillers Généraux de Lorraine" C'est bien mérité, car quand on en a commencé la lecture on est captivé. C'est une aventure humaine de grande intensité : c'est aussi un livre qui fait revivre une ancxienne industrie lorraine, cela ajoute à l'épopée. LISEZ LE VITE !

19-01-2014 Frédérique écrit maintenant des romans policiers et s'est réussi. D'abord par l'intrigue haletante et par les descriptions d'ambiance. On pourrait croire qu'elle a vécu avec ses personnages au XIX° siècle. Ce premier polar aura une suite que j'attends avec impatience !

son blog : http://www.demeterconseil.fr

 

La rumeur (celle-là, c'est une bonne) laisse supposer le grand retour sur la scène littéraire de Frédérique et c'est tant mieux ! (04. 04. 2016).

 

 

                                                   * * *

 Noëlla Cailly.

Ses récits très plaisants à lire sont pleins de vie par ce que se sont des faits vécus ou pouvant l'être. Dans certains de ses titres elle a mis beaucoup d'elle même . Dans d'autres il s'agit de fictions totales, mais avec tant de justesse que l'on est prêt à croire qu'elle a rencontré ses héros et n'a fait que mettre en page leurs aventures !

Une écrivaine à découvrir absolument.

Voici le résumé de son dernier livre : "Au gré des vagues", qui connaît un grand succès, bien mérité.

Il est vrai qu' il  passe bien en période de vacances.  C' est un livre qui résume un fait troublant qui s' est passée en 1948 sur une  plage de Normandie où a eu lieu le débarquement des alliés.

Une petite fille  de 7 ans, 'de couleur' est esseulée, Rose une jeune fille de 24 ans  va la recueillir.  Au cours de la même année, elle va épouser un médecin qui va l' aider à retrouver sa famille.

extrait :

"La vie, c'est comme la mer, elle vient par vagues Rose nous emporte au gré des vagues, au gré des mots poussés par une brise marine, des mots attendrissants et rudes flottant comme des bateaux à la dérive",...  

Son blog : http://noellacailly.blog4ever.com/ 

  "Les Tourbillons de la vie" recueil de nouvelles. Dernier livre de Noëlla Cailly, un régal par le style plaisant de l'auteur. La simplicité des sujets en fait le charme. Noëlla nous fait bien ressortir que la banalité n'existe que si l'on ne fait pas attention aux autres. Tous ces faits pas si divers, constituent un roman passionnant et incitent à la réflexion sur la vie quotidienne. J'ai passé d'excellents moments à sa lecture. Je vous engage à  en faire autant, ce serait dommage que vous vous en priviez !

                                                       * * *

 

Lors de vos promenades le long des canaux navigables, vous vous êtes sans douteinterrogé sur la vie des mariniers au passage d'une péniche. Ces gens que vous  trouvez mystérieux par ce qu'ils ne font que passer. Vos questions demeurent ! Ne vous privez pas de la réponse : Noella Cailly dans son dernier livre, "La Fille de l'eau" vous décrit leur vie,de façon simole avec coeur et bien documenté. Qui pouvait mieux le faire, elle est descendante de plusieurs générations de mariniers et née sur une péniche. Ne vous privez pas de cette lecture enrichissante. Ce qui m'a m'a fait encore plus regretter leur raréfaction.

                                                       * * *

20 01 2014 Noëlla, va de succès en succès. Elle est incontournable de la communauté littéraire Lorraine. Parler de ces livres édités depuis mon précédent commentaire demanderait beaucoup de place. Allez visiter son blog vous ne serez pas déçu !

"noellacailly.blog4ever.com"

                                                        * * * 

 

Christian Ingret-Taillard

Je connais Christian depuis longtemps. J'ai eu le plaisir et le privilège de lire ses textes avant qu'ils ne soient publiés.

C'est un auteur de profonde réflexion ; sur son métier, sur l'aventure humaine qu'il voit de façon plutôt pessimiste. Ses écrits sont soignés, son style s'apparente à celui de Céline. Son premier roman publié : "Meurtrissures en milieu confiné" est le récit à peine romancé de sa vie professionnelle ; beaucoup devraient le lire pour entrevoir les difficultés que rencontrent ceux qui croient que tous les jeunes sont récupérables. Là on rejoint Zola !

J'ai lu d'une traite, le nouveau livre de Christian : "Le rève de papier". J'en conseille la lecture aux candidats (tes) à l'édition. Sous une certaine vision, ils seront peut-être découragés ; mais lu dans sa réalité, ce sera l'inverse. La ténacité paye. En effet l'auteur a finalement été édité. C'est le coté à considérer. C'est bien dit avec un aspect humoristique, qui surprendra chez cet auteur. Pour le lecteur lambda, j'espère qu'il comprendra la pénibilité d'écrire pour son prochain et supputera derrière les mots, la douleur de la création. Bref il fallait que ce livre existe. ACHETEZ LE !                                                                                                                                                                                                                                         

 son blog : http://cit-info.skyrock.com/

                                                  * * *

Gilles Provin.

19-01-2014 J'ai fait la connaissance de Gilles lors d'un salon littéraire à Essey les Nancy. D'emblée il m'a été sympathique. J'ai appris par la suite son cursus universitaire et humanitaire remarquable, ce qui me laissait augurer de beaux textes de sa part, je n'ai pas été déçu ! 

En plus, il a eu un grand-père peu commun : Aristide, auquel par piété filiale, il a consacré un livre : "La belle Mémoire d'Aristide"  Ce vénérable homme à fait la guerre de 1914-1918 en grande partie, comme maréchal des logis, au 4° régiment de Chasseurs à cheval. En homme consciencieux il a tenu un cahier des événements vécus tous les jours du conflit. C'est donc un témoignage saisissant. Gilles n'a pas voulu dénaturer ces commentaires d'un combattant qui de surcroit n'a jamais douté de sa patrie ! Il les a publié tels quels, parfaitement lisibles. Il y a ajouté ses propres sentiments.

                                                                    IL FAUT LE LIRE !

Bien sur on devine dans le texte de l'auteur l'admiration affectueuse  qu'il ressent pour son aïeule. On comprend très vite qu'il ne pouvait en être autrement !

L'ouvrage de 259 pages format 21 x 28 est plein de facsimilés rares qu'admirera le lecteur, son prix est de 23 € 90  

                                                                      * * *

 

 



01/07/2009
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres