Castelitteraire

Castelitteraire

Polémiques Lorraines, (première partie 1840-1870)

                                                                       

Ce livre n'est pas un livre traitant de l'Histoire de manière habituelle et il faut bien le dire un peu rébabative. Au contraire je me suis servi des polémiques entre journaux plutot cocasses pour relater les événements politiques, les guerres, les épidémies et les faits divers surprenants. Il est  malgré tout sérieux puisque l'Université de Nancy l'a acheté pour sa bibliothèque

Généralités

  "Le XIX° siècle européen, si décrié, le XIX° siècle des nouveaux riches, des bourgeois conquérants. L'ennuyeux XIX°, annonce un nouveau destin pour les civilisations et la personne humaine" Fernand BRAUDEL

Pourquoi la presse du XIX° siècle en Lorraine ? D'abord parce que c'est une période charnière pour la France et même le monde, donc aussi pour les provinces, c'est le renouveau de l'esprit polémique, le début de l'industrialisation qui petit à petit allait vider les campagnes. C'est aussi le début des luttes sociales organisées, et en France la naissance au forceps de la République. C'est pourquoi j'ai pensé intéressant de connaître les réactions et arguments de ceux qui de tous temps on fait l'opinion en Lorraine, comme ailleurs : les journaux de partis.

  Avertissement. 

De même je ne pouvais rendre compte de tous les sujets traités, j'ai choisi ceux qui m'ont semblé descriptifs de l'époque.

Pour "alléger" la lecture j'ai rapporté quelques querelles de clochers, et de rédactions ainsi que quelques faits divers curieux ou rédigés de façon polémique. Car chaque journal à sa façon d'exposer les faits, en fonction de ses opinions politiques.

Je n'ai pas voulu faire de ce travail un ouvrage didactique, je me suis attaché à ce que sa lecture soit divertissante ; d'ou l'apparente contradiction entre le sérieux de certains articles cités, et la cocasserie d'autres. Le but étant de faire revivre les préoccupations des journaux et des individus de l'époque.

Pour ce faire je disposais de beaucoup de matière, le choix était difficile, j'ai pris le parti de scinder cette étude en trois ouvrages. Le premier est en librairie, le second sera édité vers avril 2008 et le troisième paraîtra fin 2008 ou début 2009. Cependant chaque livre peut se lire indépendamment des autres..

Pour rester dans l'ambiance, il m'a semblé nécessaire de transcrire les articles de journaux, tels qu'ils ont été écrits par leur rédacteur, style et orthographe. Ce qui pourra parfois surprendre, On n'écrivait pas au XIX° siècle, surtout les journalistes, comme à notre époque qui va au plus directe.

                                                                 Extraits.

page 15.

 

Le Patriote est un journal vertueux, le 21 juillet 1841 déjà, il publiait à ce sujet un appel aux autorités.

         "Nous avons eu souvent à constater les efforts et l'empressement de l'autorité municipale et de la police pour réprimer les abus ou adopter des améliorations qui lui étaient indiquées. Nous lui signalons aujourd'hui des faits déplorablement scandaleux qui, depuis quelques jours se succèdent sans interruption.

         Il existe malheureusement dans divers quartiers de Nancy et notamment à son centre, rue du Maure-qui-trompe, d'ignobles maisons de tolérance dont les prostituées sont le scandale permanent du quartier. Il semblerait que leur vil métier ne doit s'exercer que dans les ténèbres ; eh bien ! Non, c'est en plein jour, c'est de huit heures du matin à huit heures du soir que ces sales créatures, à peine vêtues, parcourent les rues en charrette, en fiacre et à pied, en hurlant, vociférant, proférant des propos les plus repoussants en compagnie de vendus [candidats au remplacement militaire] ivres morts comme elles.

                   Voilà le spectacle que nos épouses, nos enfants et nous, avons constamment sous les yeux ! (…) Signaler ces faits publics, c'est appeler sur eux une prompte et énergique répression, cette fois encore l'administration nous entendra.

 

                page 271.

 

On pouvait penser qu'après ces épreuves [guerre de 1870] , l'unanimité nationale s'imposerait, hélas ! il n'en fut rien. A Paris se déroula l'épisode sanglant de la commune ; dans notre Lorraine amputée les notables se querellèrent et la politique politicienne [pour parler moderne] refit jour.

 

              page 272.

               

                   Les journaux qui reparurent presque tous à partir de février 1871 renouvelèrent entre eux les diatribes dont ils étaient coutumiers dans un autre temps. C'est ce que je rapporterai dans la deuxième partie de ce travail.

 

  ..........     

  

                                          

                                            endoctrinement au XIX°siècle selon les conservateurs

 1) L'impératrice Eugénie. 2) Napoléon III. 3) dragons de l'impératrice. 4) campagne électorale 1851. 5) combat de cavalerie 1870. 6) Alsace 1871, la dernière classe de français.

 

                          

Article Pays Lorrain (mars 2008)



26/12/2007
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres